Ce n'est généralement pas la première chose à laquelle on pense quand on démarre un blog. Quand j'ai ouvert les portes de cet espace pas si privé, je ne me suis absolument pas posé la question de comment je devrai gérer les choses.Je voulais plus que tout partager avec vous ces petits bout de moi, et ce qui arrive souvent quand on commence un blog, on tombe amoureuse de l'univers, de son blog et on veut le chouchouter, on veut partager, raconter.. mais tout cela prend du temps.

Le fait est tant que, je suis étudiante, et comme ces dernières années que j'ai passé au lycée, je passe mes journées en cours, dans les transports ou à terminer un projet en lien avec mes études. Et cela, on le sait tous nous mange une très très grande partie de nos semaines. 
Il reste également une chose à faire pour ne pas tomber dans un cercle vicieux et terrible qui nous mènerait à coup sur à la dépression : profiter de la vie. On ne le répétera jamais assez, la vie est courte et elle est unique. Il faut en profiter, il faut tout simplement vivre, se faire des souvenirs, rire, aimer, sortir, danser, chanter, hurler si ça vous chante !

A partir de là, il faut savoir faire la part des choses. La balances entre étude, blog et vie privée. Je sais que les études restent pour moi une priorité mais je sais aussi que je ne dois pas me mettre trop la pression, vis à vis de cela. Il faut le savoir, j'ai toujours eu cette tendance à me mettre une pression folle qui m'a souvent mené au surmenage.Je ne l'ai réellement compris que récemment et avec de l'aide, je commence à relâcher la bride comme on dit. Du coup, je me surprend de plus en plus à tenter des choses nouvelles du côté personnel : Faire de nouveaux trucs, m'ouvrir un peu plus etc.. et je me sens mieux dans la vie de tous les jours !

Pour le blog, il y a une règle que je tiens absolument à tenir : m'écouter. Si j'ai pendant une semaine, envie d'écrire trois, quatre articles, je les enchaîne. Si je suis trop fatiguée et que je veux juste aller dormir alors que je n'ai rien écris depuis une semaine, je vais dormir ! 

Rien ne doit être une corvée, sinon ça ne sert à rien, on en retiendra que de mauvaises choses.